22 Juil

Il est aujourd’hui permis d’affirmer que l’exclusion sociale est le premier problème des personnes atteintes d’albinisme (PAA) en Afrique et plus particulièrement au Togo, dans la mesure où la stigmatisation et le rejet social sont souvent vécus dès le premier jour de la naissance. Considérées comme des êtres étranges, surtout dans les zones rurales, les PAA sont victimes de stigmatisation et de discrimination tant dans la société que dans leurs propres familles. Selon le plan stratégique pour l’inclusion socioéconomique des PAA au Togo, 100% de PAA de 18 ans et plus interrogées lors d’une enquête réalisée en mars 2017 dans les régions maritime et des Plateaux, ont déclaré avoir subi plusieurs fois un traitement discriminatoire ou stigmatisant dans leur vie.

Or, une personne stigmatisée et rejetée par sa famille et la société risque de s’auto marginaliser en ne se rendant pas par exemple à l’hôpital pour avoir des soins de qualité, en n’ayant pas une estime de soi et en se mettant même à l’écart du monde éducatif et professionnel. Dans ces conditions, l’ANAT a compris que la lutte contre l’exclusion sociale des PAA est essentielle à leur épanouissement et à leur bien être général.

C’est pourquoi, en janvier 2018, elle a donc lancé le projet Albinisme et inclusion sociale au Togo dont l’objectif est d’améliorer significativement l’insertion sociale des PAA dans notre pays. Ce projet qui s’étalera sur une période de 5 ans (2018-2022) ambitionne d’intensifier et de diversifier les actions de sensibilisation à l’albinisme déjà engagées depuis la création de l’ANAT en 2012.

Sa mise en œuvre se fera à travers :

  • des campagnes de sensibilisation de masse dans les zones urbaines et rurales de 20 préfectures du pays ;
  • la célébration, chaque année, de la Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme ;
  • des émissions de sensibilisation sur les médias traditionnels et modernes ;
  • la production et la diffusion des supports d’information sur l’albinisme ;
  • la mise en place d’une Cellule féminine dont les activités seront axées sur la valorisation de l’image des femmes et des jeunes filles atteintes d’albinisme ;

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.