15 Déc

Le 12 décembre 2019, l’Association nationale des personnes atteintes d’albinisme au Togo (ANAT) a organisé une séance de sensibilisation et de plaidoyer à l’endroit de plus de 300 élèves-enseignants de l’Ecole normale supérieure (ENS) d’Atakpamé sur l’éducation inclusive des élèves atteints d’albinisme de notre pays.

S’inscrivant dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’appui à la scolarisation des personnes atteintes d’albinisme au Togo, cette activité vise à améliorer la jouissance du droit à l’éducation par les personnes atteintes d’albinisme. Pour atteindre cet objectif, l’ANAT développe plusieurs activités, parmi lesquelles, la sensibilisation et l’information des enseignants sur le handicap visuel lié à l’albinisme et les bonnes pratiques pour un meilleur encadrement des parents.

La délégation de l’ANAT qui a rencontré ces élèves-enseignants était composée du Président national, de la Responsable du programme éducation et Coordonnatrice du projet ainsi que du Président préfectoral de l’ANAT-Atakpamé. Sous la facilitation du Directeur des études de cette prestigieuse école qui forme les enseignants togolais, la délégation a expliqué à plus de 300 futurs professeurs des collèges et lycées que les personnes atteintes d’albinisme ont une acuité visuelle réduite et une peau particulièrement vulnérable aux rayons solaires. Pour ce faire, il faut qu’à l’école, les enseignants ayant en charge la formation des élèves atteints de cette anomalie génétique devraient observer les mesures suivantes :

  • Rapprocher les bancs des élèves atteints d’albinisme du tableau et y augmenter la taille des écritures ;
  • Permettre à ces élèves de se déplacer, au besoin, pour mieux lire au tableau et revenir à leur place ;
  • Prévoir une copie du sujet d’évaluation (avec la taille de police agrandie à moins 16) à remettre à ces élèves lorsque le sujet est écrit au tableau ;
  • Eviter de recourir à l’exposition solaire comme mode de punition à ces élèves ;
  • Veiller à ce que ces élèves ne soient pas stigmatisés ou discriminés à l’école.

A l’issue de cette séance d’information, un document retraçant ces mesures a été distribué à tous les élèves-enseignants qui se sont engagés à les mettre en œuvre dans leur future carrière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *