03 Fév

Grâce au soutien financier de la Fondation Pierre Fabre et à l’appui technique de la Société togolaise de dermatologie (SOTODERM) et de l’équipe de chirurgie maxillo-faciale du CHU Sylvanus Olympio de Lomé, l’association nationale des personnes atteintes d’albinisme au Togo (ANAT) offre des soins de santé cutanés à ses membres à travers le pays depuis mai 2019.

Ces soins sont réalisés dans le cadre des campagnes de consultations dermatologiques et de prise en charge des lésions précancéreuses et cancéreuses chez les personnes atteintes d’albinisme (PAA) dont l’objectif est d’améliorer durablement l’état de santé de ces personnes qui subissent la dégradation de leur peau causée par les rayons solaires.

Véritables cliniques mobiles, ces campagnes permettent d’offrir gratuitement aux PAA, des consultations dermatologiques et un traitement par la cryothérapie et la chirurgie. En procédant aux consultations, les dermatologues recherchent d’éventuelles lésions sur la peau des PAA ; la cryothérapie leur permet ensuite de brûler, avec de l’azote liquide, les lésions précancéreuses identifiées. Les chirurgiens interviennent sur des affections cutanées plus importantes qui nécessitent une prise en charge au-delà de la cryothérapie. Les interventions chirurgicales simples se font sur le terrain lors des campagnes et celles qui sont plus complexes sont référées au CHU Sylvanus Olympio.

En 2019, les campagnes de prise en charge médicale des PAA ont parcouru, à 02 reprises (mai et octobre), 14 villes des 05 régions du Togo pour consulter, au total 294 PAA dont 282 ont été traitées par cryothérapie et 68 par chirurgie. Il convient de signaler que 87 patients non atteints d’albinisme ont également bénéficié des consultations dont certains ont même subi la cryothérapie.

Un suivi médical adéquat est également mis en place. En effet, après l’administration des soins, les patients reçoivent de l’ANAT un kit nécessaire à la poursuite du traitement. Les pansements des plaies post opératoires sont effectués dans les centres de santé publics les plus proches du lieu de résidence des patients. Le Responsable Santé de l’ANAT est en contact avec les patients PAA et les infirmiers chargés des pansements pour faire remonter les informations sur l’état d’évolution des plaies aux médecins (dermatologues et chirurgien). Les cas qui nécessitent une prise en charge complémentaire urgente sont référés sans délai aux médecins. Pour les cas dont le processus de guérison suit le cours normal, les médecins font un contrôle lors des campagnes suivantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *