02 Oct

A l’occasion de la rentrée scolaire 2019-2020 qui a démarré le 16 septembre 2019, l’Association nationale des personnes atteintes d’albinisme au Togo (ANAT) a multiplié, sur l’ensemble du territoire, des actions de sensibilisation et de plaidoyer en faveur de l’éducation inclusive des élèves et étudiants atteints d’albinisme de notre pays.

La sensibilisation pour un accompagnement adéquat

Du 18 au 27 septembre 2019, des séances de sensibilisation à l’albinisme et sur l’éducation des enfants et des jeunes qui en sont atteints ont été organisées dans les villes de Dapaong, Mango, Kara, Bassar, Sokodé, Sotouboua, Atakpamé, Kpalilmé par les représentants locaux de l’ANAT dans ces préfectures. Cette activité a eu pour cible, les populations rurales dans leurs communautés ainsi que les élève et enseignants dans certains établissements scolaires. Il a été question d’évoquer, avec les populations sensibilisées, les contraintes qui entravent la bonne scolarisation des personnes atteintes d’albinisme, les conséquences socioéconomiques des abandons scolaires et l’accompagnement que devraient apporter les parents et les enseignants à ces élèves ayant des besoins particuliers.

Des émissions de sensibilisation ont également été animées sur les médias à Dapaong, Kpalimé et Lomé sur le même sujet.  

Le plaidoyer pour des mesures inclusives

Au cours de cette même période, des réunions de plaidoyer ont été effectuées auprès des Directeurs régionaux de l’éducation, des inspecteurs des enseignements primaires et secondaires dans les régions des savanes, de la Kara, de la Centrale et des Plateaux. L’objectif de ces rencontres est d’amener les autorités déconcentrées en charge de l’éducation à connaitre le handicap visuel qu’ont les élèves atteints d’albinisme afin de donner des consignes appropriées à tous les chefs d’établissements de leurs ressorts géographiques respectifs.

Par ailleurs et dans le même contexte de plaidoyer, la Responsable du Programme Education de l’ANAT a pris part, les 20 et 21 septembre 2019, à un atelier du ministère des enseignements primaire et secondaire sur la validation des normes et standards de la carte scolaire dans les écoles au Togo. A cette occasion, la représentante de l’ANAT a rappelé aux acteurs la nécessité de prendre en compte les besoins des élèves atteints d’albinisme dans les différentes projections.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *